(Niamey et les 2 jours) – A travers l’Association internationale de développement (IDA), la Banque mondiale va octroyer au Niger la somme de 250 millions de dollars (un peu plus de 139 milliards de FCFA) pour relancer l’économie du pays et stimuler sa croissance dans un contexte dominé par la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Ce financement qui est composé d’un crédit et d’un don a été approuvé par l’institution financière le 6 aout 2020. Il va de manière spécifique, aider à développer le capital humain du Niger et atténuer les répercussions de la pandémie de Covid-19.  

Selon l’institution de Breton Woods, ce financement permettra aussi d’élargir l’accès à l’électricité et à l’eau potable, améliorer la gestion et la transparence de la dette, et réduire les risques budgétaires. 

Il « aidera le gouvernement à poursuivre les réformes engagées pour installer les conditions propices à une croissance soutenue et accélérée à moyen terme et remédier aux problèmes structurels majeurs liés aux profondes inégalités hommes-femmes et au faible taux d’accès à des infrastructures essentielles », souligne Joelle Dehasse, responsable des opérations de la Banque mondiale pour le Niger.

Cet appui accompagnera les efforts déployés par les autorités pour atténuer l’impact de la pandémie de la Covid-19. Une crise sanitaire qui pèse lourdement sur l’économie nigérienne, principalement en raison de l’augmentation des dépenses de santé et des aides sociales en faveur des ménages vulnérables.



Source link