Les corps des quatre Casques bleus ivoiriens tués dans le Nord Mali, suite à une attaque terrosriste, sont arrivés vendredi à la base aérienne de l’armée à Abidjan, à bord d’un aéronef, en présence du Premier ministre Hamed Bakayoko.

L’avion transportant ces dépouilles, frappé de l’insigne UN (Nations Unies), a atterri à 16h53 (GMT, heure locale) sur le tarmac du Groupement aérien de transport et de liaison (GATL), la base aérienne de l’armée ivoirienne, située à l’aéroport d’Abidjan. 

M. Hamed Bakayoko qui a accueilli l’équipage, a, au nom du gouvernement et de la nation ivoirienne, adressé ses condoléances au commandement de la Minusma (Mission intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali ) et à l’ensemble des forces onusiennes.

Il a également exprimé ses condoléances au chef d’Etat major des forces armées de Côte d’Ivoire et à l’ensemble des grands commandements,  ainsi qu’à tous les militaires et les forces de sécurité de Côte d’Ivoire. 

« Le gouvernement a été très sensible à l’hommage que la Minusma a rendu à nos hommes, à l’occasion de cette cérémonie au Mali. Ici, en Côte d’Ivoire, votre présence nos réconforte », a ajouté le Premier ministre ivoirien. 

La nation toute entière, rendra un « hommage mérité à nos héros le lundi 25 janvier 2021 à l’Etat major des armées de Côte d’Ivoire; et ce sera l’occasion de traduire à toutes les familles éplorées, l’honneur et la fierté que nous éprouvons à l’égard de ces frères », a-t-il annoncé. 

En dépit de ce « qu’ils ont payé le sacrifice suprême pour leur engagement pour la paix, le pays et la sous-région, la mort tragique de nos soldats renforcera notre engagement à continuer à travailler pour la paix dans la sous-région », a-t-il déclaré.

Le commandant de la Minusma, le général Dennis Gyllenspore, venu avec une délégation pour honorer la mémoire des Casques bleus ivoiriens tués, a affirmé que le décès de ces soldats de la paix était une perte pour la mission onusienne au Mali.

Les forces de la Minusma continueront à travailler de manière pro-active au Mali, un pays de l’Afrique de l’Ouest qui fait face à un défi sécuritaire. Des terroristes, présents dans le nord du pays, font souvent incursion, semant la mort et la désolation. 

L’attaque d’un contingent ivoirien survenue le mercredi 13 janvier 2021, au Nord de Tombouctou, au Mali, dans le cadre de la Minusma et de sa mission de remobilisation, a fait quatre morts et 3 blessés dont l’état reste stable. 

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a instruit le Premier Ministre à l’effet d’organiser un hommage national, à l’honneur de ces « braves et vaillants soldats, le lundi 25 janvier 2021, à la Place d’armes de l’État-Major général des armées ». 



Source link