(Niamey et les 2 jours) – Essy Kodjo a fondé Perles & Pagnes, un atelier de création artisanale et de maroquinerie au Togo. À travers ses sacs et accessoires de mode ethnique, elle élargit l’utilisation du pagne, très souvent limitée à la conception de vêtements.

Essy Kodjo (photo) fait partie de ces entrepreneurs qui retournent dans leurs pays d’origine pour mettre leur savoir-faire au service du son développement, après plusieurs années en Occident. A la tête de 3 entreprises, elle est surtout connue pour avoir fondé Perles & Pagnes, un atelier artisanal spécialisé dans la fabrication de sacs et accessoires en pagnes africains et en perles.

Au Togo, le pagne est devenu un symbole de l’émancipation de la femme depuis les années 70 avec les célèbres Nana Benz, commerçantes de pagnes hollandais. Mais pour Essy Kodjo, l’usage du pagne a longtemps été limité à la vente et à la conception de vêtements. Elle a donc eu l’idée de lui conférer une certaine polyvalence en créant des sacs et accessoires, avec pour objectif de perpétuer l’utilisation des tissus traditionnels.

essy

Dans son atelier situé dans la ville de Lomé, les artisans fabriquent des objets à la main avec des matériaux locaux. Parmi ses créations, des sacs perlés ou tressés, des porte-documents, des coussins et oreillers, des nappes, des étuis et bien d’autres. Une activité qui permet d’employer une vingtaine de personnes, contribuant ainsi à la lutte contre le chômage.

Loin de suivre la même carrière politique que son père Agbéyomé Messan Kodjo, ancien premier ministre togolais, Essy a voulu participer au développement de l’artisanat local en se frayant un chemin dans l’entrepreneuriat dès 2012. Son initiative lui a d’ailleurs valu d’être sollicitée pour confectionner des cartables utilisés lors du Sommet extraordinaire de l’Union africaine (UA) sur la sécurité maritime et le développement en Afrique, tenu en octobre 2016 à Lomé.

Les créations d’Essy Kodjo se vendent désormais à l’international, notamment en Côte d’Ivoire et dans plusieurs autres pays de la sous-région.

Aïsha Moyouzame



Source link