(Niamey et les 2 jours) – Le chef de l’État SE. Mahamadou Issoufou a participé ce mardi 15 septembre à un sommet consultatif de la CEDEAO sur le Mali. La rencontre, présidée par le nouveau président en exercice de la CEDEAO, Nana Akufo Addo, intervient au lendemain de la décision prise par la junte militaire au pouvoir au Mali de conduire une transition de 18 mois.

Les échanges ont eu lieu à huis clos et n’ont pas été sanctionnés par un communiqué de presse.

Interrogé par la presse locale, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’intégration africaine et des Nigériens à l’Extérieur, Kalla Ankouraou, a souligné l’importance de ce sommet et a affirmé que des débats intenses ont permis de convaincre les responsables de la junte, qu’il faut absolument tenir compte des décisions de la CEDEAO. « Nous avons, en définitive, constaté que les décisions prises par le Dialogue malien sont assez proches de celles de la CEDEAO. Nous avons insisté pour que les dirigeants délégués par la junte à cette rencontre puissent faire le nécessaire encore, pour convaincre l’opinion malienne et surtout les membres de la junte à faciliter la tâche à la CEDEAO », a ajouté le membre du gouvernement.

Depuis le 18 août dernier et le renversement du président IBK, le Mali est sous sanction de la CEDEAO qui demande le retrait des militaires et l’installation d’un gouvernement civil.



Source link