eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Le confrère, Mondafrique, dans une désinformation intitulée « La réélection de Guterres, un coup dur pour l’ex-président Mahamadou Issoufou » induit, volontairement, l’opinion en erreur car il connait parfaitement la procédure de désignation du Secrétaire Général des Nations Unies qui est d’ailleurs une information publique. Malheureusement l’état d’âme a eu raison sur le professionnalisme du confrère qui tombe dans le ridicule et l’absurdité car sa désinformation est très facile à vérifier.  

En effet, la procédure de sélection et de nomination d’un Secrétaire général des Nations Unies étant  une information publique, le  président de l’Assemblée Générale (PGA) et celui du Conseil de Sécurité invitent les Etats membres à présenter des candidats ayant des capacités avérées de direction et de gestion, mais également une grande expérience des relations internationales et de solides compétences en matière de diplomatie, de communication et de multilinguisme.

Ainsi,  les Etats membres intéressés présentent des candidats à travers  une lettre adressée au Président de l’Assemblée générale et à celui du Conseil de Sécurité.  Il n’y a nulle part au niveau de ces deux (2) organes des Nations Unies une quelconque trace de la lettre de candidature du Niger s’agissant de l’ex – président Mahamadou Issoufou car si un tel courrier était introduit au niveau de ces deux organes, les présidents de l’Assemblée Générale et du Conseil de Sécurité sont tenus de le  diffuser conjointement à tous les Etats membres, de manière continue et doivent le faire publier sur les pages web de l’ONU.

Mieux, il y a eu plusieurs postulants pour le poste de Secrétaire Général et malheureusement, les   différentes candidatures n’ont pas obtenu le soutien de leurs gouvernements respectifs. Or, pour postuler à un tel poste, il aurait fallu obtenir le soutien de son gouvernement. Le nom du Président Mahamadou Issoufou n’a jamais été évoqué s’agissant de ces candidatures.

Du coup,  faute de candidats remplissant  les conditions requises, le Conseil de Sécurité dans son courrier adressé au Président de l’Assemblée générale n’a fait mention que de la candidature de Guterres.  Alors sans surprise et en toute logique, les 193 Etats membres ont entériné sa  reconduite  en tant que Secrétaire Général des Nations Unies.

Au demeurant, tous les Etats membres de l’ONU  ont salué le travail remarquable abattu par le  Secrétaire Généra et le Niger, membre non permanent du Conseil de Sécurité, 2020/2021 a soutenu la candidature de  M. Guterres pour sa réélection.

Il est absurde et ridicule de vouloir induire, volontairement, l’opinion en erreur en racontant que  le Président Issoufou Mahamadou, ancien Président de la République du Niger et lauréat du prix Mo Ibrahim soit déçu de la réélection de Monsieur Antonio Guterres alors  qu’il n’était même pas candidat au poste et que le Niger a soutenu la réélection de M. Guterres.

Par Namalka Bozari (Contribution Web)

Source link