(Niamey et les 2 jours) – Le général Abdoulkarim Hadiyah, secrétaire général du commandement des forces armées arabes libyennes, à la tête d’une délégation composée des chefs de tribus libyens, a été reçu ce samedi 8 août 2020 à la présidence de la République.

À leur sortie de l’audience, la délégation s’est abstenue de toute déclaration.

La Libye est plongée dans une profonde crise depuis 2011 et la chute de Mouammar Kadhafi. Le pays est presque divisé en deux. L’Est est sous la coupole du maréchal Haftar qui dirige l’armée de libération nationale et dont l’autorité n’est pas reconnue par la communauté internationale. L’Ouest est contrôlé par le gouvernement d’union nationale de Fayez al-Saraj qui est reconnu par la majorité des pays. À ces principaux acteurs, s’ajoute une multitude d’autres acteurs dont les groupes djihadistes, le Groupe État islamique qui contrôle de vastes territoires au centre et au sud notamment.

Le Niger et la Libye partagent une longue frontière commune.

Mawulolo Ahlijah



Source link