Le gouvernement du Niger envisage la mise en place d’un mécanisme de financement doté de 150 milliards sous forme de ligne de crédit au profit des PME et des grandes entreprises affectées par la pandémie de COVID 19, apprend-on dans une communication en conseil des ministres ce vendredi 15 Mai.

Dans ce sens, un Accord-cadre sera signé entre l’Etat et l’Association de Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers du Niger (APBEF-N) pour mettre en place un financement d’un montant de cent cinquante (150) milliards de francs CFA, sous forme de ligne de crédit au niveau des Banques, basée sur des dépôts de garantie qui seront constitués sur les ressources publiques, est-il détaillé dans une communication du ministre des finances.

‘’Ce mécanisme prévoit la mise en place de deux (02) guichets : un guichet pour les Petites et Moyennes Entreprises (PME) doté d’un montant de cinquante (50) milliards de francs CFA et un guichet pour les Grandes entreprises doté d’un montant de cent (100) milliards de francs CFA’’, est-il indiqué.

‘’Pour le guichet dédié aux PME, l’Etat mettra à la disposition des Banques une enveloppe de vingt-cinq milliards de FCFA sous forme de dépôt numéraires de garantie, non rémunéré. En contrepartie, les Banques s’engagent à injecter cinquante (50) milliards de FCFA, sous forme de crédit, en faveur des PME, dont le chiffre d’affaires annuel est compris entre vingt-cinq (25) millions de FCFA et un (01) milliard de FCFA’’,  est-il précisé.

‘’Pour le guichet dédié aux Grandes Entreprises, une enveloppe de vingt-cinq (25) milliards de FCFA sera placée par l’Etat auprès des Banques sous forme de dépôt non rémunéré pour servir de garantie.

Les Banques pour leur part s’engagent à octroyer cent (100) milliards de FCFA de crédit en faveur des Grandes Entreprises dont le chiffre d’affaires annuel est supérieur à un (1) milliard de FCFA’’, peut-on lire dans le document.

Rappelons que, pour faire face à la crise liée à la pandémie du COVID-19, le Gouvernement a élaboré un plan global de réponse et mis en place un programme opérationnel de résilience économique et social, décliné en cinq (05) composantes , notamment, la gestion sanitaire de la pandémie ; l’appui à la résilience du système éducatif ; le soutien aux personnes vulnérables ; l’atténuation de l’impact économique et financier ; le renforcement de la résilience des producteurs du secteur agro-pastoral.
Son montant est estimé à 1400 milliards FCFA.

Par Agence Nigérienne de Presse

Source link