(Niamey et les 2 jours) – C’est seulement 46 % des 6,5 milliards de dollars nécessaires pour faire face à l’urgence humanitaire au sahel, soit environ 3 milliards de dollars qui ont été mobilisés en 2020. L’information a été donnée par l’Organisation des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) qui a indiqué dans le même temps qu’environ 31,4 millions de personnes avaient besoin d’une aide humanitaire d’urgence dans cette région de l’Afrique.

Aussi, apprend-on de la même source, les attaques à répétition des groupes terroristes ont entraîné une multiplication par vingt sur les deux dernières années du nombre de déplacés dans la région dite des trois frontières : Mali, Burkina Faso, Niger. En outre, l’OCHA indique qu’actuellement, « le nord-est du Nigéria et le Burkina Faso sont confrontés au risque de famine ».

L’OCHA prévient également que cette année 2021 sera marquée par une augmentation des besoins humanitaires au sahel.

Notons qu’à plusieurs reprises le président de la République, Mahamadou Issoufou a joint sa voix à celle de ces homologues de la région du Sahel pour demander une plus forte implication de la communauté internationale dans la lutte contre la montée du terrorisme et de l’extrémisme violent dans la région.

Mawulolo Ahlijah



Source link