(Niamey et les 2 jours) – Selon des sources sécuritaires, au moins 1 soldat nigérien et une quinzaine de terroristes ont été tués dans une embuscade tendue à la force Barkhane ce 15 juin dans les environs de Ménaka, localité malienne située dans la zone dite des trois frontières.

Les assaillants qui seraient des membres présumés de l’État islamique au grand Sahara, auraient d’abord explosé une bombe artisanale avant d’ouvrir le feu sur le convoi transportant des soldats français et nigériens. Les militaires ont également ouvert le feu. Des avions de combat ont été appelés en renfort. Outre le soldat nigérien décédé, on dénombre de nombreux blessés dans les rangs nigériens et français, informe-t-on.

La région des trois frontières fait face à une crise sécuritaire sans précédent depuis 2015 et à l’implantation des groupes terroristes comme Al-Qaeda et l’État islamique. Les attaques à répétition de ces groupes contre les habitants de la région de Tillabery ont fait selon les estimations de l’ONU, plusieurs milliers de déplacés au cours du mois de mai 2021. Ces vagues d’attaques ont entraîné une hausse des prix des produits de première nécessité sur les marchés nigériens, exposant du coup, des millions de personnes à un risque d’insécurité alimentaire

Mawulolo Ahlijah



Source link