(Niamey et les 2 jours) – Un sommet extraordinaire de la Cedeao s’est tenu ce 23 avril 2020 par visioconférence sous la présidence d’Issoufou Mahamadou, chef de l’Etat nigérien et président en exercice de la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de cette institution. 

Cette rencontre, la première du genre, avait pour but de trouver des voies et moyens non seulement pour venir à bout du coronavirus, mais aussi, de gérer l’après pandémie. Etant donné que cette situation affecte de manière significative les économies de la sous-région. 

Ainsi, le président Issoufou a proposé l’instauration d’un plan de riposte régional qui, sur le plan socio-économique mette l’accent “sur la mise en place d’un plan de soutien aux personnes et ménages vulnérables permettant un accès aux produits de première nécessité, sur l’adoption de mesures d’accompagnement fiscal pour les entreprises du secteur formel et informel, en particulier les PME, sur la facilitation de la circulation des marchandises, particulièrement les produits de première nécessité, sur les démarches nécessaires à entreprendre en vue de l’annulation de la dette des pays membres et au delà des pays de l’ensemble de notre continent”, a expliqué le président Issoufou. 

Pour lui, au stade actuel, les différents plans nationaux de riposte face à la pandémie doivent être prolongés par des plans post-pandémie. “Notre région doit mettre en place un groupe technique de travail pour réfléchir sur l’impact socio-économique et les conditions de reprise post-crise. Ce groupe doit nous proposer un plan d’investissement communautaire qui doit s’attaquer aux contraintes structurelles. Ce plan d’investissement prioritaire doit résoudre de manière définitive les contraintes structurelles pour la nécessaire industrialisation, condition sine qua none pour notre émergence économique”, a-t-il détaillé. 

Il sera donc question de la maîtrise des facteurs de production, la création de pôles industriels visant la transformation des avantages comparatifs de chaque pays, la modernisation et la transformation de l’agriculture…

La Cedeao a enregistré le premier cas de Covid 19 le 28 février 2020 et depuis, le virus se propage à une vitesse exponentielle. A la date du 22 Avril, on compte 5574 personnes infectées dans tous les pays membres et 147 personnes décédées.



Source link